Les Enfants de la Chance

L’association Les Enfants de la Chance-974 créée en Octobre 2015 est le résultat de dix années de recherches par Ariane Albers[1]. Recherches qui débutent en 2007, en Belgique, pour répondre aux besoins de sa fille Céleste ‘condamnée’ par les professionnels à vivre toute sa vie dans sa bulle autistique, isolée du monde, privée de langage et qui pourra au mieux atteindre un niveau de développement similaire à celui d’un enfant de quatre ans.

Après un an de travail, les premiers résultats de Céleste ont attiré plusieurs parents et professionnels, dont trois pédagogues.

Son approche personnelle qui s’est d’abord construite sur le terrain avec Céleste, puis plus tard, auprès d’une vingtaine enfants, a trouvé dans un deuxième temps, réponses à ses questions à travers une étude théorique.

Son investigation est basée sur de multiples observations et sur son intuition. Dix ans plus tard, sa démarche pédagogique trouve écho auprès de chercheurs en Education.

Une exploration qui est devenue sa première préoccupation. Une étude qui, au fil du temps, a abouti à La Pédagogie des Enfants de la Chance. Une pédagogie qui intègre plusieurs approches complémentaires, pour former un tout, avec comme objectifs :

 

  • Donner un sens aux apprentissages
  • Développer la plasticité neuronale

 

Une combinaison, qui rend La Pédagogie des Enfants de la Chance innovante au service des enfants et adolescents en situation de handicap.

En effet, la plasticité neuronale est une des découvertes récentes les plus importantes en neurosciences. Elle démontre que le cerveau est un système dynamique en perpétuelle reconfiguration.

Des conclusions scientifiques qui donnent beaucoup d’espoir pour toutes les personnes extra-ordinaires et c’est dans ce sens que l’association propose La pédagogie des Enfants de la Chance.

Une pédagogie qui a pu démontrer des résultats et des progrès importants pour l’ensemble des enfants suivis en Belgique, mais aussi à la Réunion, dans le cadre du projet pilote présenté du 1° Octobre 2015 au 15 Juin 2016 auprès d’un échantillon de huit enfants et adolescents confondus, en situation de handicap et âgés de trois à vingt ans.

 

Pourquoi à la Réunion ?

 

En Août 2013, Ariane Albers est invitée par la direction d’une école Montessori de l’île, pour donner une formation à une dizaine de professionnels.

L’intérêt local pour la pédagogie l’a fait revenir deux fois en 2014, pour plusieurs conférences et d’autres formations.

L’engouement des professionnels et des parents font revenir Ariane en 2015 pour une plus longue période. C’est en Octobre de cette année que débute le projet pilote pour une période de six mois pour les enfants et prolongé de trois mois pour les adolescents. Fin octobre est née l’antenne de l’association à la Réunion sous le nom ‘Les Enfants de la Chance-974’.

Rentrée en Belgique, Ariane est accompagnée de professionnels dans l’Education pour étudier les résultats du projet pilote. Les conclusions positives et traduites en ‘progrès’ pour l’ensemble des participants, et ce dans différents domaines, font qu’à la demande des parents,  la pérennité du projet est en voie de s’installer à la Réunion.

 

 

[1] Fondatrice de la pédagogie et de l’association ‘Les Enfants de la Chance’ implantée en Belgique et à la Réunion